ACTUALITES

Sortie le 31 janvier 2018

 

Film annonce : https://youtu.be/0nJ5B9tWsJI

Avec le soutien de  France Terre d’Asile et Médecins du Monde

 

« Mahamat-Saleh Haroun peint avec pudeur les deuils et les espoirs d’un père migrant.» « Le film regorge de ces instants magnifiques dont la banalité n’est si bouleversante que parce qu’elle est conquise, disputée au malheur. »« Haroun prouve par là même sa qualité de grand cinéaste.» LE MONDE

« Cette fiction poignante reflète une actualité brûlante.»« Son regard plein de retenue donne à ces personnages de réfugiés une impressionnante noblesse.»« Comme les autres films du réalisateur, Une Saison en France émeut pour mieux inviter à la réflexion.»« Ce film émouvant s’arme de douceur pour porter une interrogation critique utile sur la place faite à l’étranger. »TELERAMA

« L’émotion de la simplicité. »« Film intimiste et juste. »« Mahamat Saleh Haroun donne à voir avec précision et sensibilité une réalité indigne et témoigne sans grandiloquence de la situation des demandeurs d’asile. » MARIANNE

« Un film austère et engagé, où l’indignation et la mélancolie paraissent inextricables, et où le jeu appliqué des acteurs amplifie cette impression de malaise ambiant. »« D’une violence inouïe mais sourde. »**LE JOURNAL DU DIMANCHE

« Il dresse une topographie bouleversante sur les conditions de vie des réfugiés. »« Un film qui rappelle que nul ne fuit son pays le sourire aux lèvres. » LE FIGARO MAGAZINE

« Une saison en France ne commet aucune fausse note. Le film montre l’humain au cœur du problème géopolitique avec beaucoup de sensibilité. Et Sandrine Bonnaire est impeccable. »*** LE PARISIEN

 « Une saison en France, regard tendre sur une famille de réfugiés. »« Un film sans concession. »« Ne tombe jamais dans le misérabilisme ni dans la dénonciation véhémente. » AGENCE FRANCE PRESSE MONDIALES

« Une saison en France est une chronique de la vie quotidienne de gens qui s’aiment. »« Le film ne fait jamais de cette histoire matière à héroïsation. »POLITIS

« Mahamat-Saleh Haroun s’attache, sans forcer le trait, à raconter le parcours semé d’embûches de ces déracinés. » LIAISONS SOCIALES

« Une invitation à agir une fois sorti de la salle. »LA VIE

« Un film de dénonciation juste. »« A l’aune des polémiques sur les migrants, ce film est brûlant. »« Une saison en France est calme, posé, implacable. »« Ce film d’une sobriété et d’une dignité admirables, à ce cri de colère murmuré. »LES INROCKUPTIBLES

« La présence d’un personnage féminin et d’une actrice hors-norme à l’échelle du cinéma d’Haroun (Sandrine Bonnaire) et la volonté de filmer un Paris intime et sans fard ouvrent le film à un idéalisme discret. »« Haroun installe son récit dans une immédiateté naturaliste qui saisit par sa vigueur et sa frontalité. »« Une saison en France se pose alors et renoue avec ce mélange de tension sèche et d’impériale retenue qui infuse les plus beaux films de l’auteur. »CAHIERS DU CINEMA

« Intime et modeste, le film met en scène avec précision et sensibilité la réalité indigne subie par le personnage, et témoigne sans grandiloquence d’un certain état des choses dans la France d’aujourd’hui. »« Sobrement mis en scène et remarquablement interprété. »« Jette un regard hélas pertinent sur la situation des demandeurs d’asile, ici et maintenant. »POSITIF

«Le réalisateur tchadien suit ses personnages sans dolorisme, misérabilisme ou rage dénonciatrice . » «On est frappé ici par la dignité, la tenue des personnages. Mais aussi par la douceur de l’ensemble. Et par un art de filmer l’intimité . »TRANSFUGE

«  La première force du film de Mahamat-Saleh Haroun, c’est de donner un corps au migrant. Une identité autonome qui ne serait plus un symbole générique mais une force charnelle et organique. »« Haroun refuse de définir son héro à travers sa seule condition d’expatrié. »« La mise en scène respire cet acharnement. Elle est le porte-parole d’Abbas. Son diapason. A la fois puissante des efforts déployés et à bout de souffle de lassitude. »« Tout se passe ici au travers de la caméra qui s’accorde aux pulsations accidentées du héros. »« C’est un film sur un homme sans papiers mais pas sans âme. »« Un être magnifiquement écrit et filmé qui permet au cinéaste d’épouser avec infiniment de subtilité et de conviction l’universalité de son sujet. » LA SEPTIEME OBSESSION

« Le fim le plus poignant sur les destins des réfugiés en France. » L’ECOLE DES LETTRES

« Aucun pathos dans cette histoire aussi dramatique qu’elle est simple »« Une saison, c’est le temps à la fois court et suffisant pour faire basculer une vie. »« Ce pays a perdu tout sens de l’accueil pour le remplacer par la crainte et le repli. » « La justesse d’une fiction centrée sur le ressenti de personnages confrontés à un implacable destin. »« Mahamat-Saleh Haroun explore avec subtilité le vécu des réfugiés. » AFRICULTURES

« Une Saison en France de Mahamat-Saleh Haroun pointe les problèmes générés par l’exil forcé et l’attente du statut de réfugié qui n’est pas accordé à tout le monde. »« Une Saison en France « se raconte sur le ton de la chronique, sans dramatisation des péripéties. » LE MONDE LIBERTAIRE

« Le film de la semaine. »« Une saison en France, fiction engagée, laisse entrevoir, sans pathos ni complaisance, la violence et l’inhumanité, du sort réservé aux « sans papiers », déboutés du droit d’asile. »LE CAFE PEDAGOGIQUE

« On retient la force du propos du réalisateur et l’humanité des acteurs. » VERSION FEMINA

« Mahamat Saleh Haroun s’empare de ce sujet avec sobriété et dignité. OUEST FRANCE

« La force d’un récit qui trouve à s’incarner dans des acteurs, tant le père que les enfants, donnant toute authenticité à leurs personnages. »« Une prise de conscience. »LE DAUPHINE

« Une histoire empathique et sensible. »« Mahamat Saleh Haroun ne signe pas un film militant mais une histoire d’homme. » LE QUOTIDIEN DU MEDECIN

« Le récit fait prendre conscience d’une manière intimiste et très juste des difficultés liées à l’exil.» LE JOURNAL D’ATD QUART MONDE

 

Les commentaires sont fermés.